Figanieres et son église se reflètent dans le plan eau.

 Au fur et à mesure des mois, de nombreuses espèces de canards sont introduites.

Afin de les fixer sur le site, une nourriture journalière leur est distribuée. Les algues, crevettes d'eau douce, mollusques et vers, leur assurent le complément indispensable.

Avec 45 espèces venant du monde entier, le refuge a, aujourd'hui, pris sa vitesse de croisière. Avec les naissances des dernières années, le parc compte, en fin 98, un total de 250 anatidés.

Les bernaches et les tadornes côtoient les cygnes et les oies; les pilets et les sarcelles nagent de concert avec les nettes et les fuligules et les canards essaient de crier plus fort que les dendrocygnes.